Dallage ou pavage, choisissez le chemin parfait !

Découvrir le dallage et pavage

Que vous envisagez de sublimer vos espaces extérieurs, ou que vous souhaitiez créer une terrasse accueillante, une allée robuste, ou même métamorphoser votre jardin en un havre de paix, le dallage et le pavage offrent des possibilités infinies. Mais quelles sont les différences entre le dallage et le pavage ? Nous allons vous expliquer comment chaque option peut apporter un charme distinct à vos espaces extérieurs, tout en améliorant votre quotidien. Plongeons-nous dans le monde du dallage et du pavage pour trouver la solution parfaite pour une transformation époustouflante de votre aménagement paysager.

En chemin pour le dallage des allées au charme intemporelle

Pour débuter le projet, on pensera à bien choisir ses dalles selon l’ambiance que l’on souhaite créer dans son jardin et les contraintes auxquelles celles-ci seront soumises.

Petit guide pratique pour bien choisir le matériau principal de sa dalle

Les dalles corps béton offrent une très bonne résistance et peuvent supporter des charges lourdes. Elles sont adaptées aux zones à fort trafic ou aux allées de voitures. Plutôt poids lourd, la mise en œuvre reste musclée rendant les manipulations difficiles lors de l’installation. En cas de contraintes excessives ou de choc important les dalles béton peuvent fissurer.

 

 

Les dalles en pierre naturelle (calcaire, grès)  sont durables et résistent bien aux intempéries et à l’usure du temps. Certaines dalles en pierre naturelle peuvent être très lourdes ce qui rend leurs installations plus complexes. 

 

Le marbre sera sensible aux intempéries, aux chocs et aux variations de température ce qui peut entrainer des fissures et des éclats au fil du temps.

 

Le travertin est une autre pierre naturelle appréciée pour sa beauté et son apparence unique. Il est moins dense que d’autres types de pierre, ce qui le rend plus sujet à l’écaillage et à la fissuration, surtout s’il est soumis à des charges ou à des contraintes mécaniques importantes.

 

 

Les dalles en pierre reconstituée sont adaptées à un trafic modéré. Plus légère, leur manutention sera plus facile lors de l’installation que les pierres naturelles. Elles restent enclines à l’écaillage ou aux fissures en cas de trop fortes contraintes mais offrent de nombreux motifs et coloris pour égayer le jardin.

 

 

Les dalles en céramique ou en grès cérame sont résistantes aux rayures et à l’abrasion (notamment des produits chimiques mais très sensibles aux chocs importants et aux contraintes importantes (de poids essentiellement) qui peuvent entrainer des éclats et des cassures. Elles sont idéales par contre pour agrémenter le pourtour de la piscine. 

Les principes de base d’une pose dallage réussie

Première étape : définir l’emplacement de l’allée ou de la surface à daller (terrasse, parking) pour qu’il s’intègre harmonieusement dans le jardin tout en restant fonctionnel. Cela servira de mesure pour définir les quantités nécessaires pour les différents matériaux.

 

La conception d’un schéma d’installation des motifs pour créer l’effet visuel souhaité peut être d’un grand secours. N’hésitez pas à demander l’aide à un paysagiste qui saura établir avec vous une conception esthétique et personnalisée de votre projet et pourquoi pas vous soulager avec une pose professionnelle et rapide du dallage choisi.

 

 

Vient le temps de la préparation du sol avec le marquage visuel de la partie à décaisser en utilisant des piquets et une corde pour délimiter les bords. La profondeur à évider sera comprise entre 15 à 20 centimètres minimum pour créer une surface solide et bien nivelée. Une bordure délimitant nettement le contour peut être mise en place, assortie aux futures dalles.

 

 

Il sera alors temps de mettre en place une couche de gravier concassé ou de sable graveleux sur toute la surface du sol excavé. Un film de protection contre les mauvaises herbes pourra être installé pour diminuer l’entretien de désherbage dans la surface dallée.  Bien compacter la couche de base à l’aide d’un compacteur manuel ou d’un rouleau compresseur pour garantir la stabilité de l’ensemble de l’ouvrage.

 

 

Arrive enfin l’installation des dalles. On débute par la première dalle, au bon motif, au bord de l’allée ou de la surface à daller. Puis on vérifie la planitude de chaque dalle à l’aide d’un niveau à bulle. Un espace de jointement uniforme sera laissé entre chacune d’elles.

 

 

En fin, le remplissage des joints avec du sable fin, polymère ou du mortier selon  le type de dalles. Ainsi qu’  un dernier compactage pour bien répartir le jointage dans son ensemble. 

 

 

Il restera à effectuer le  nettoyage des dalles pour profiter pleinement du jardin.

Fonctionnel et pratique le pavage d’un parcours solide

Choisissez le matériau constituant vos pavés

Sa robustesse en fait un choix populaire pour de nombreux aménagements. Le pavage créera une surface solide et résistante dans le temps.

Ses avantages sont nombreux. On citera sa durabilité car les pavés sont conçus pour résister aux intempéries, à l’usure des saisons qui passent et aux charges lourdes. Ils peuvent supporter aisément le poids des véhicules et le fort trafic. La solution idéale pour un parking ou les allées carrossables.

 

Le pavage pourra s’installer sans crainte sur des zones ayant des canalisations souterraines car il offre l’option de pouvoir être retiré par zone facilement. Il est même possible d’intervenir ultérieurement en cas d’accident nuisant à son esthétisme ou la survenue d’un problème fonctionnel sur une partie de la zone pavée sans démolir toute la surface. La mise en place de pavés offre une telle polyvalence dans son utilisation, qu’il est le privilège des chemins, terrasses, patios et même des places publiques. Le pavé est très économique de la pose à son entretien. La gamme de pavés permet toutes les fantaisies de motifs et de styles d’aménagement extérieur.

Matériaux de fabrication des pavés

Le béton est couramment utilisé et disponible dans une grande variété de formes, de couleurs, et de finitions. Il est très abordable.

 

 

Le béton drainant permet aux pavés qui en sont constitués de laisser passer l’eau à travers pour une meilleure gestion des eaux de pluie.

 

 

Les pierres naturelles comme le granit, le calcaire, le travertin, le grés, le basalte offrent une apparence unique en texture et en coloris naturels.

 

 

Le marbre est utilisé pour fabriquer des pavés hauts de gamme offrant une apparence élégante et raffinée.

 

 

La pierre reconstituée imite l’apparence de la pierre naturelle à partir de matériaux composites souvent plus légers.

 

 

Les pavés en briques, fabriqués à partir d’argile cuite sont utilisés pour des allées et de terrasses traditionnelles.

 

 

Les pavés ou dalles en bois naturel offrent une esthétique douce et chaleureuse.

 

 

Le verre sera l’allié des jardins contemporains  permettant des jeux de lumière intégrés au sol d’une terrasse ou d’une allée piétonne par exemple.

Effectuer la pose d’un pavage

La pose de pavés reste similaire à la méthode de pose du dallage dans ses différentes étapes. La nécessité d’un sol excavé, débarrassé de toutes les racines et végétaux. Une surface bien compressée est ensuite recouverte d’un lit de sable. Le sable servira à ajuster la hauteur des pavés. On débute la pose par un angle ou un bord en suivant le motif. L’ajustement en hauteur et en alignement se fait à l’aide d’un maillet en caoutchouc. Puis un compactage des pavés avec une plaque vibrante, par exemple, sera nécessaire pour l’adhésion au lit de sable. Il ne reste plus qu’à remplir les joints entre les pavés de sable très fin ou polymère à l’aide d’un balai. Une fois les excès de sable retirés, vient la finition du chantier en passant un jet d’eau sur toute la surface pour permettre le contrôle de l’homogénéité des joints.

Manque de temps ou d’envie pour exécuter vous-même le pavage ? L’ aide d’un professionnel en pavage permet la création d’une surface design en harmonie avec votre extérieur, fiable, durable et esthétique dans un temps de mise en œuvre rapide. Demandez conseil, bien souvent le devis est offert.

Chantier de mise en place d'un espace en pavé terre cuite beige
Mise en place d'une allée pavée grise sur couche sableuse et bordure

Faîtes le choix idéal pour votre projet : dallage ou pavage ?

Paver ou daller ? Chaque option présente des avantages. Il est essentiel de prendre en compte certains facteurs clés pour réussir et choisir celui qui convient le mieux à vos besoins et à votre projet.

Check-list des étapes pour bien choisir : dallage ou pavage

✅ L’analyse du climat de votre région joue un rôle dans la durabilité et l’entretien de votre aménagement extérieur. Dans une région sujette au gel, le pavage est préférable plus résistant aux conditions climatiques extrêmes.

 

✅ Quelle fonction aura cette nouvelle surface ? Pour une utilisation piétonne de la zone, le dallage est suffisamment résistant et très esthétique, mais pour une surface carrossable privilégiez le pavage.

 

✅ Quel design et ambiance souhaitez-vous créer ? Les deux types de matériaux seront adaptables à vos envies avec leurs larges choix de tailles, de textures ou de motifs.


L’incontournable budget… Eh oui ! De quel budget disposez-vous pour créer cette surface ? Élément essentiel dans toute prise de décision d’aménagement. Le coût du dallage où du pavage peut varier en fonction des matériaux choisis et de la complexité du projet.
 

✅ Visitez des expositions et des showrooms pour visualiser les différents matériaux et caractéristiques dans un environnement réel. Lors de l’une de vos sorties vous remarquez le coloris ou un design qui vous fait envie.  À vos smartphones pour une photo ! Elle sera très utile au professionnel qui vous conseillera.

 

✅Envisagez également l’entretien de cette surface. Certains pavés nécessitent un entretien régulier tandis que d’autres seront moins gourmands en temps et en énergie. Les entretiens à la javel ou aux nettoyeurs haute pressions peuvent faciliter le retrait des tâches et des moisissures. Il est important de suivre les recommandations du fabricant sous peine d’endommager la surface des pavés, dalles et des joints. Soyez vigilant car la javel reste néfaste pour les végétaux environnants. Le nettoyage basse pression sera toujours privilégié.

 

✅ L’épaisseur des dalles est des pavés dépend de l’utilisation prévue et du type de sol sur lequel ils seront posés.

  • Une allée piétonne :  épaisseur de 3 à 5 cm.
  • Une circulation régulière de véhicules :  épaisseur de 6 à 8 cm.
  • Une terrasse :  épaisseur de 2 à 4 cm.
 

✅ La porosité des différents matériaux, capacité d’absorption de l’eau, définira sa sensibilité aux taches et à l’humidité. Les pavés béton sont peu poreux contrairement à certains pavés en pierre naturelle. Pour limiter l’entretien des matériaux poreux, des produits hydrofuges incolores ou scellant sont proposés.

 

✅ Une pose scellée consiste à appliquer un scellant sur les joints des dalles ou des pavés pour les protéger contre l’eau, la saleté et les mauvaises herbes. Il agit en couche protectrice réduisant les risques de dégradation par le gel, les intempéries ou les mauvaises herbes.

 

✅ Les pavés autobloquants sont conçus pour s’emboiter les uns dans les autres, ce qui facilite leur installation sans besoin de mortier. Ils offrent une meilleure évacuation des eaux de pluie. 

L'évacuation des eaux de pluie du pavage

Pour une bonne évacuation des eaux de pluie, il est essentiel de prévoir une légère pente uniforme (2% de dénivelé minimum soit 2 cm par mètre) sur toute la surface de l’allée ou de la terrasse lors de la pose des dalles ou des pavés.  Cela permet à l’eau de s’évacuer naturellement et d’éviter les accumulations d’eaux stagnantes. Pour préserver les habitations et les bâtiments, il est impératif d’éloigner l’eau.

 Encore indécis ?  Vous avez des questions sur le choix à faire ?  N’hésitez pas à consulter un professionnel du paysagisme. Ses conseils avisés vous aideront à prendre une décision éclairée.

Facebook
Twitter
LinkedIn